La confiance en soi

La confiance en soi

La confiance en soi

LA CONFIANCE EN SOI

 

La confiance en soi, un élément si important qui nous permet d’avancer sereinement dans notre vie et nos projets. Pourtant, beaucoup d’entre nous en manque ce qui empêchent un épanouissement de soi et un bien-être global. Commençons par définir ce qu’est concrètement la confiance en soi.

 

Définition : c’est quoi la confiance en soi ? 

 

Cela peut paraître logique, mais la confiance en soi c’est avant tout être confiant. C’est penser que l’on est capable d’agir de manière adéquate dans des situations nouvelles ou importantes. Avoir confiance en soi, c’est également se connaître, croire en son potentiel et en ses capacités.

 

La confiance en soi s’acquiert principalement grâce à quatre étapes : 

  • une sécurité intérieure, 
  • une affirmation des besoins, 
  • une acquisition des compétences 
  • et une reconnaissance par les autres.

 

Si vous êtes une personne qui sait qui elle est et qui s’accepte telle que vous êtes, alors vous aurez une bien meilleure confiance en vous qu’une personne qui passe son temps à se remettre en question (de manière excessive en étant dans le doute).

 

La confiance en soi se développe tout au long de la vie, mais elle a bien un début. Nous allons donc voir ses origines pour mieux la comprendre.

 

 

Les origines de la confiance en soi : 

 

D’où vient la confiance en soi ? 

Principalement du mode d’éducation qui nous a été donné, en famille ou à l’école. Cela commence donc dès le plus jeune âge au cours des premières années de l’enfance puis continue de manière importante durant la période adolescente.

 

Voici deux questions à se poser pour savoir si l’enfant est susceptible de se construire une confiance en soi (forte ou faible) :

 

  • Les échecs sont-ils présentés à un enfant comme une conséquence possible, mais non catastrophiques de ses actes ?
  • Est-il récompensé pour avoir essayé autant que pour avoir réussi ? 

 

Suivant comment vous allez vivre vos expériences, un manque de confiance en vous va pouvoir peu à peu s’installer pour laisser place à la peur de mal faire ou de rater quelque chose. Vous allez alors ressentir un certain malaise…

 

Un autre exemple qui est peut-être la cause de votre manque de confiance en vous est la surprotection que vos parents vous ont donné ou encore le fait qu’ils projettent leurs rêves et espoirs à leurs enfants.

 

Comme dit précédemment, la confiance en soi est le travail et l’évolution de toute une vie. Il n’est donc jamais trop tard !

 

 

Confiance en soi et estime de soi les différences : 

 

Il ne faut pas confondre estime de soi et confiance en soi. Très souvent l’estime de soi est simplifiée à la confiance en soi.

Or pour les docteurs en psychologie Jean-Pierre Famose et Jean Bertsch, l’estime de soi correspond à une « évaluation globale de sa valeur en tant que personne », on est beaucoup plus dans le ressenti. Alors que la confiance en soi quant à elle renvoie principalement au fait de se sentir capable de relever des défis nouveaux ou à venir, ce qui signifie que l’on est davantage dans l’action.

 

L’un comme l’autre est indispensable pour bien se développer et se sentir bien dans sa peau, toutefois, la confiance en soi et l’estime de soi ne sont pas similaires mais complémentaires.

 

 

Quelles sont les caractéristiques des personnes qui manquent de confiance en elles ?

 

Il existe plusieurs caractéristiques, comportements ou symptômes qui témoignent d’un manque de confiance en soi. En découlent des difficultés à prendre des décisions, d’agir ou encore de s’adapter aux changements qui vous font face.

 

Vous allez donc avoir du mal à sortir de votre zone de confort qui va donc vous limiter dans votre apprentissage et votre épanouissement. Ce mal-être d’incapacité à prendre des initiatives peut entraîner une baisse de moral pouvant même amener à une dépression.

 

Les personnes qui manquent de confiance en elles vont être reconnaissables de, par exemple, leur bégaiement, leur rougissement, leur tremblement de mains ou de pieds, leur pâleur, leur difficulté à faire des choix, leur peur de s’engager (de manière affective ou professionnelle), leur isolement social, leur difficulté à dire non et même leur capacité à montrer une certaine arrogance vis à vis d’eux afin de masquer leur manque de confiance.

 

 

Quelles sont les caractéristiques des personnes qui ont confiance en elles ?

 

Les personnes qui ont vraiment confiance en elles auront tendance à être calmes et modestes avec une forte capacité d’écoute.

 

De plus, elles ne vont pas chercher à se mettre en avant pour briller sous les projecteurs, elles ne recherchent pas la gloire et savent ce qu’elles ont réalisé.

 

Par ailleurs, elles ne vont pas hésiter à demander de l’aide si nécessaire. Ce n’est en aucun cas un signe de faiblesse à leurs yeux.

 

Elles vont également accepter et reconnaître leurs erreurs. Il est important d’en faire pour apprendre et ça elles en ont bien conscience.

 

Et pour finir, ces personnes se sentent bien évidemment compétentes et peuvent se dire « pourquoi pas moi ? ». Leur envie d’aller de l’avant et d’oser démontre une certaine confiance en soi.

 

 

La confiance globale importante pour la confiance en soi :

 

Pour que la confiance en soi se développe correctement, il est nécessaire qu’elle s’appuie sur ce qu’on appelle : la confiance globale.

 

Pour vous illustrer tout cela, je vais vous partager l’allégorie du trapèze volant de Marie Donzel, directrice associée AlterNego.

Pour accéder à l’article, cliquez sur le lien

 

Afin de s’élancer dans le vide, un trapéziste a besoin de trois niveaux de confiance :

 

La confiance en soi : 

Pour lâcher le trapèze sur lequel il est accroché (la zone de confort) il faut bien sûr avoir confiance en ses propres capacités et compétences. 

 

La confiance en l’autre :

Même quand il est sûr à 300% de ses capacités, le trapéziste s’élance car il a également confiance en son partenaire et compte sur lui pour le rattraper en plein vol. La réussite du numéro repose sur la confiance mutuelle qu’il y a entre les deux acrobates.

 

La confiance en la structure :

Pour faire un exercice si dangereux, nos deux trapézistes doivent impérativement avoir confiance en la structure, en le matériel etc.

Si l’on adapte cela au monde du travail, nous parlerons d’organisation d’entreprise où encore de conditions de travail.

 

Il est donc difficile d’avoir une bonne confiance en soi sans une confiance globale. Attention, toutefois à ne pas vous trouvez des excuses où à dépendre des autres, ce qui vous empêcherez d’évoluer.

 

 

7 conseils pour développer sa confiance en soi :

 

Dans cette partie, je vais vous donner des conseils sous forme d’exercices. Il n’y a rien de mieux pour mettre en place des applications concrètes et vous faire évoluer dans votre confiance en vous.

Et je ne cesse de le rappeler à mes clients  : la confiance en soi est comme un muscle. Donc c’est un peu tous les jours. Même les jours où vous êtes au top pensez à ancrer ce sentiment de bien-être pour remplir la jauge :-).

 

 

Changez votre posture :

 

La manière dont vous vous tenez, la manière dont vous agissez, que ce soit vos gestes, votre démarche, votre regard etc traduisent aux autres votre état de confiance mais également, de manière inconsciente, votre état de confiance en vous-même.

 

Si vous avez des gestes maîtrisés, doux et non précipités vous envoyez un signal à votre cerveau que vous maîtriser la situation et que vous êtes en confiance.

 

Exercice : La prochaine fois que vous sortez, pour vous promener faire les magasins ou même que vous avez un échange avec un vendeur, une boulangère ou quelle que soit la personne : penser à ralentir votre gestuelle, à vous tenir droit.e et en confiance, tout en soutenant le regard, le sourire et vous verrez peu à peu votre confiance en vous se développera.

 

 

Créer du contact : 

 

Pour augmenter votre confiance en vous, il va falloir sortir de votre zone de confort. C’est la meilleure manière de croître !

 

Exercice : Votre mission si vous l’acceptez va être de rencontre en contact avec des gens. Ça peut aller de la caissière que vous voyez régulièrement, une vendeuse que vous n’avez jamais vu. La règle c’est d’aller vers l’inconnu et faire face à des situations nouvelles. Si l’envie vous prend vous pouvez même aborder un.e inconnu.e dans la rue !

 

 

Fixez-vous des objectifs réalisables : 

 

Vous devez connaître vos capacités et surtout vos limites, sans pour autant vous raconter des histoires ou vous trouver des excuses. 

De plus, le fait d’avancer de manière concrète sur nos objectifs procure un sentiment de grande satisfaction et parfois même de fierté qui sont amenés à booster la confiance et l’estime de soi.

 

Exercice : Ce que je vous recommande de faire est de vous fixer des objectifs qui vont être réalisables et qui ne vont pas dépendre des autres.

Si vous avez un objectif relativement important, je vous conseille de le segmenter en plusieurs objectifs pour que ça ne paraisse pas insurmontable.

Et dernier conseil : définissez la prochaine action physique à réaliser pour réellement passer à l’action et avancer vers votre but !

 

 

Ayez des pensées positives :

 

Les pensées positives ne résoudront pas tous vos problèmes d’un coup de baguette magique. Mais au moins elles laisseront moins de place aux pensées négatives qui arrivent beaucoup plus facilement à prendre de l’ampleur dans notre quotidien.

 

Exercice : Pour bien commencer la journée, notez sur un bloc note 5 choses pour lesquelles vous avez de la gratitude en ce moment. Cela vous permettra d’exprimer votre reconnaissance et de vous faire prendre conscience des choses positives qui vous entourent et vous accompagnent.  

Observez régulièrement vos pensées dans la journée, et reprenez le contrôle quand vous sentez que votre discours intérieur négatif prend le dessus.

 

 

Apprenez à dire non :

 

N’oubliez pas de penser à vous ! Constamment dire oui et se plier en quatre pour satisfaire les autres peut vous donner l’impression de faciliter vos relations sociales mais ce n’est en réalité pas vous rendre service.

 

En acceptant de faire des choses que vous n’avez pas envie de faire, en vous soumettant, cela ne vous rend pas maître de vous-même. Ce manque d’affirmation diminue votre confiance en vous.

 

Apprendre à dire non peut être une bonne solution pour éviter des situations où vous êtes susceptible de subir des rabaissements, des dominations de la part d’individus mal intentionnés.

 

Exercice : La prochaine fois qu’on vous demande quelque chose, prenez le temps de faire une pause, pour penser à ce que VOUS voulez. Puis répondez en suivant ces 5 étapes :

 

1 – Montrer à votre interlocuteur que vous comprenez, considérez et respectez son avis / sa demande. (« Je comprends que… »)

 

2 – Répétez ensuite ce qui a été dit. Vous allez montrer que vous l’écoutez.

 

3 – Mentionnez l’émotion que vous percevez dans la voix ou sur le visage de l’interlocuteur.

 

4 – Maintenant explicitez votre point de vue / votre envie / ce qui vous dérange et refusez la demande de votre interlocuteur. Ici, vous exprimez vos besoins fondamentaux. 

 

5 – Si jamais ça ne marche pas. Répétez ce que vous souhaitez / pensez, toujours en étant dans le respect de l’autre mais respectez-vous et gardez vos positions (à la limite trouver un compromis).

 

 

Prenez soin de votre énergie :

 

Cela peut paraître anodin cependant sachez que si vous prenez soin de votre corps et indirectement de votre esprit, vous vous sentirez mieux et votre confiance en vous sera développée.

 

Exercice : Voici 3 points fondamentaux sur lesquels vous devez agir pour développer votre énergie : 

 

1 – Le sommeil

2 – L’alimentation

3 – L’activité physique

4 – L’environnement 

 

 

Embrassez l’inconnu :

 

Nous vivons tous dans une sorte de cube (votre zone de confiance). Chaque personne a son propre cube, de taille différente. Et ce qui va importer, ça va être d’élargir et d’agrandir ce cube pour ouvrir les champs du possible et faire en sorte que vous ayez moins de limites dans votre vie.

 

Votre évolution se trouve à l’extérieur !

 

Exercice : Lorsque vous hésitez à prendre une décision, à passer à l’action posez-vous cette question : « Est-ce qu’il y a des chances pour que je regrette mon choix ? ».

 

Si la réponse est oui alors faites le choix inverse : osez aller de l’avant, osez sortir de votre zone de confort, osez aller vers l’inconnu car c’est là que se va trouver votre confiance en vous !

 

 

Conclusion : ​​

 

Quel que que soit notre situation, notre âge, nous avons tous besoin de nourrir et stimuler notre confiance en nous. La vie nous challengera sans cesse et plus notre confiance est forte plus les challenges seront un peu moins lourds.

 

Depuis que j’accompagne mes clients, même si les cas de figure sont tous uniques, un point commun les réunit : la confiance en soi !

Il y a toujours besoin de booster cette confiance en soi qui est la base du passage à l’action, de prises de décisions, de prendre soin de soi.

Quand mon client a ce fameux déclic, c’est juste magique !

 

Je sais de quoi je parle. Je suis passée par des moments très inconfortables dans ma vie. Ma confiance en soi a été bien des fois malmenée. Aujourd’hui je sais l’importance de la muscler un peu tous les jours.

Alors je vous souhaite de prendre soin et de développer votre confiance en vous en y consacrant, allez 5 min par jour ! C’est faisable ?

 

 

* Pour compléter sur le sujet de la confiance en soi, si vous le souhaitez, vous pouvez aller voir cette vidéo : cliquez vers la vidéo.

 

* Pour développer votre confiance en vous, si vous le souhaitez, il y a  la formation “Se connaître vraiment” qui à mon sens est la base pour démarrer. 

Plus d’informations sur la formation « Se connaitre vraiment »

 

* Pour en savoir plus, sur mes accompagnements :

 

Coaching Individuel Nouveau Départ

Coaching individuel Confiance en Soi

Coaching Déblocage Express

 

Au plaisir d’échanger et partager

 

Pour avoir plus de conseils et d’inspiration suivez-moi sur :

 

Linkedin

Instagram

Facebook

 

Comments

Comments are closed.